Attentats

J’aimerai faire le point sur un sujet délicat pour bon nombre de personnes qui aspirent à des milliers de commentaires plus stupides les uns que les autres sur les réseaux sociaux.

Que doit-on penser de ce qui se passe en Europe en ce-moment ?

Il est clair que les Français, que l’Europe, que les Etats-Unis sont très mal équipés pour lutter contre le terrorisme. Nous en avons eu la triste démonstration ces derniers temps.

En France la peur, la haine, l’angoisse, envahissent  bon nombre de personnes et de foyers à travers le monde. Il est essentiel de rappeler que ce sont ces-mêmes Français qui ont élu M. Hollande au suffrage universel de 2012. C’est un peu facile de jeter la pierre sur un gouvernement que l’on a élu, tout ça car la peur reprend le dessus. Comment l’expliquer ? Il est très douloureux de se rendre compte que nous ne sommes plus dans un pays en paix, que la menace est partout, que la guerre est là. L’aspect non conventionnel et la lâcheté de la plupart des attaques la rend encore plus effroyable. Bon nombre de gens sont sous-occupés, sous-employés, et profitent donc allègrement du système socialiste, de ses soi-distant bien faits sociaux prônant l’assistanat de masse. Force est de constater qu’ils ne sont de loin pas les seuls responsables de la déchéance de notre société. Les médias ont une énorme part de responsabilité, dans la manière dont sont transmis les informations, ils ont un véritable pouvoir de la pensée. Les médias peuvent faire élire n’importe qui avec des sondages, et peuvent détruire la vie d’une personne en quelques semaines avec de simples rumeurs. Comme M. Strausskahn par exemple, à tort ou à raison, là n’est pas la question. L’abrutissement de masse provenant des chaînes de télévision est un fléau pour les jeunes, il en va de même pour Internet, où du contenu de plus en plus abrutissant est mis en avant, pour faire du buzz, pour attirer un maximum de personnes. Les limites disparaissent de plus en plus dans cet environnement, dans cette société ultra-connectée, où harcèlement et individualisme sont les maîtres du jeu.

Je pense que les élites profitent de cette confusion, pour se mettre en avant, pour s’enrichir, tous les partis politiques jouent sur les peurs des français, tous prônent les mêmes solutions. Il est clair, que la censure, qu’un contrôle plus rigoureux des médias, des conversations, est nécessaire. J’estime qu’il est nécessaire de procéder à un changement radical de notre société. C’est une prise de conscience collective à effectuer comme par exemple le rétablissement de la courtoisie, de l’honneur, de la politesse, et surtout de nouveaux dogmes sociaux basés sur le respect mutuel qui doivent être remis au goût du jour. La est la racine du mal-être de la France, guidé par une peur de l’autre, par une angoisse profonde de l’avenir, et par une paranoïa collective du présent.

L’idéal